Le parcours des combattants !!!

IMG_3327

Nous partons donc de Luang Prabang après avoir effectué notre prolongation de visa laotien car nous étions un peu juste pour rejoindre le Vietnam.

Pour aller au Vietnam, plutôt que de prendre un avion directement de Luang Prabang à Hanoï comme nous l’avait conseillé certains voyageurs, nous choisissons l’option bus. Bon, je sais que j’ai déjà souvent parlé des bus et en particulier de ceux laotiens, mais là, je ne peux pas m’empêcher de vous raconter ce trajet.

Tout d’abord, nous rejoignons Nong Khiaw qui se trouve à 4 heures de route de Luang Prabang. Cette petite ville sur les bords de la rivière Nam Ou est nichée au cœur de paysages splendides. Nous y passerons une journée à nous promener, faire quelques devoirs et préparer la suite de notre trajet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En effet, de là, deux possibilités s’offrent à nous :

La première est de rejoindre Muang Khua en bateau puis de prendre un bus pour une journée de trajet jusqu’à Dien Bien Phu, célèbre ville au passé historique chargé. C’est en effet ici qu’un quarteron de généraux non pas félons cette fois-ci mais plutôt très cons décida d’installer une base française au fond d’une cuvette cernée de montagnes (ce qui de prime abord est plutôt douteux même pour un ignare comme moi en stratégie militaire !)

La deuxième solution est de prendre un bus de nuit pour rallier Sam Neua et, de là, prendre un autre bus pour rejoindre Hanoï. Cette solution est citée dans un guide comme étant plutôt faite pour les aventuriers et comme chez les « Plantard » on aime bien jouer à Indiana Jones, c’est celle que je choisirai pour notre route vers le Vietnam. Après coup, je peux dire que je partage avec les généraux français en Indochine un point commun… la bêtise !

Dans un premier temps, nous prenons donc un bus de nuit dont le trajet dure 10 heures sur une route (enfin un chemin, une voie vicinale ou communale seraient plus adaptés !) de montagne assez accidentée. De plus, étant donné le nombre de trous et de bosses, je pense que c’est ici que le publiciste d’Orangina est venu pour trouver son premier slogan (« secouez-moi, secouez-moi » pour les réfractaires des pubs !).

Le trajet se passe donc correctement entre les lumières qui se rallument à chaque arrêt, les militaires qui montent dans le bus et vous mettent leur lampe dans la tronche et les ballotements incessants. Bon, vers 2 heures du mat, le chauffeur fait soudain hurler de la musique laotienne dans les hauts parleurs qui se trouvent au dessus de nos têtes (ben oui, c’est mieux pour dormir !).

A ce moment, j’ai juste envie de tuer le chauffeur mais je m’abstiens devant le stoïcisme des laotiens que rien ne dérange… jusqu’à la faute bête, la mouche dans le lait, celui-ci passe du Céline Dion !!!!!!…. Vous savez cette chanson auditivement nuisible où elle monte dans les tours en se prenant pour Maria Callas et faisant plutôt penser à une chevauchée des walkyries de « Castafiore » hystériques mordues par des chihuahuas enragés.

Bon, à mon grand soulagement, il n’ira pas au bout de la chanson car toutes les tortures ont une fin et le peuple laotien ne mérite pas ce nouveau drame…

Nous arriverons donc à Sam Neua vers 6 heures du matin passablement épuisés par cette nuit sans sommeil (excepté les enfants qui doivent avoir du sang Lao et ont dormi malgré le vacarme et les tressautements.)

C'est pas sympa les lumières à 3h du mat?

C’est pas sympa les lumières à 3h du mat?

Pensant avoir fait le plus dur, une fois la GH trouvée et la famille installée pour un repos bien mérité, je file à la gare routière pour acheter les billets du lendemain pour le trajet Sam Neua-Thanh Hoa au Vietnam.

Le départ est à 8 heures, il faut être présent à 7 heures et on m’annonce 11 heures de trajet… c’est toute la famille qui est heureuse quand j’annonce donc un réveil vers 6H30 !!!!!

Nous profiterons de l’après-midi pour faire 2 heures de tuk tuk (« y a pas d’fatigue qui soit !!!! ») afin d’aller visiter les grottes de Viengxai.

Réputées pour avoir abritées les officiers communistes (dont le futur président du Laos Kaysone Phomvihane…… mais si, vous le connaissez !!!) pendant la guerre du Vietnam. Bon, la visite des grottes aménagées ne mérite à mon avis peut-être pas un détour spécifique mais par contre le cadre naturel, les falaises calcaires et les paysages environnants sont somptueux !!!!

IMG_3314IMG_3318IMG_3309IMG_3315

Fourbus mais vaillants (si, si !), nous attendons donc, le lendemain à la gare routière le « bus » qui doit nous emmener vers le Vietnam.

Je reste stoïque lorsque je vois arriver un minibus de 15 places déjà rempli et dans lequel 20 personnes s’engouffrent à peine les portes ouvertes. C’est quand Dorothée me fait remarquer que la destination est écrite en gros que je réalise que c’est dans ce minibus que nous allons passer de joyeux moments. Heureusement, le conducteur nous installe, puis installe le chargement sur le toit, les sacs de riz dans l’allée… et des gens sur les sacs de riz !!!! Après avoir compté, je me rends compte que nous sommes  43 dans ce bus de 15 personnes... magie laotienne !

La route est de toute beauté jusqu’à la frontière et vous auriez pu le constater vous-même si j’avais pu dégager mon bras afin d’attraper mon appareil photo dans le sac coincé entre mes jambes et un sac de riz.

Après la frontière, cela se complique puisque le chauffeur nous annonce 5 heures de route pour 200 kilomètres ????? C’est lorsque nous serons à flanc de montagne, sur une voie en terre et en travaux de 2 mètres 50 de large que je comprendrai le pourquoi de cette lenteur. Heureusement, entre les pannes et une crevaison, nous aurons le temps de nous dégourdir les jambes. De plus, étant les seuls fous d’occidentaux sur ce trajet, nous ferons la connaissance de la moitié de nos compagnons de route et c’est à qui offrira des bonbons, des fruits, du poulet, du riz à nos enfants rendant ce voyage finalement agréable.

Bien évidemment, nous arriverons beaucoup plus tard que prévu et nous n’aurons plus de bus pour aller jusqu’à Ninh Binh qui était notre destination finale (d’un autre côté, cela nous aurait rajouté 2 heures supplémentaires de trajet… était-ce bien nécessaire ?).

Pour remercier les enfants qui auront été formidables de patience (étonnant pour des Plantard !), nous trouverons donc, à la nuit tombée, un hôtel 4 étoiles vietnamiennes, avec piscine (à leurs grandes joies) où nous resterons le lendemain pour nous reposer de ce trajet éprouvant (bon, je rassure mon banquier, la nuit nous coute 40€ petit déj compris !).

Ouf !!!!

Ouf !!!!

15 réflexions sur “Le parcours des combattants !!!

  1. J’imagine votre retour en France… en manque total de bus/tuk tuk… !
    Vous prendrez dès le 1er jour, un pass RATP et vous passerez vos journées dans le métro, bus et RER pour croire que vous êtes encore en vacances…
    Sont fous ces Plantard ?!!
    Bon continuation et mollo sur le bus Orangina, ça peut créer des lésions cérébrales irréversibles chez certains petits cerveaux…
    Biz à vous 4 qui nous manquez

    J'aime

    • Tu m’étonnes l’Orangina c’est un truc grave, j’préfère la Beer lao…. Dis donc je commençais presque à m’inquiéter de ne plus voir tes petits messages sympa…..
      bises à vous 5 et encore plus à ML

      J'aime

  2. Tu as bien dit « certains voyageurs  » ( t’avais qu’à dire boyer directement ) te conseiller de l’avion , vu ton post ces voyageurs t’ont donné un très bon conseil !! ça t’apprendra ha ha ha ( la vérité sors de la bouche des enfants !!)
    Sans rancune ?!
    Bisous

    J'aime

  3. Salut les indiPlantards !!!nous vous rassurons,certaines routes vers le Sud vous sembleront…….moins dosées en Orangina !Magi du Wifi,je vous écris depuis un sleeping bus mode boîte de nuit.
    Nous avons adoré ninh binh,nous adorons le Vietnam et les Vietnamiens.
    Nous filons sur Cat Ba après qq jours en montagne.
    Le coeur s’alourdit,pour nous c’est bientôt fini et Franchement pas l’envie de rentrer.
    Bonne continuation !
    Celine & Cie

    J'aime

    • Salut Celine,
      T’as raison Ninh Binh est juste merveilleux ! Z’êtes combien de temps sur Cat Ba ? vous repartez d’Hanoi dans mes souvenirs, nous y serons dans 2/3 jours ! un resto avant votre retour histoire de noyer le chagrin?
      boris

      J'aime

      • Nous y arrivons le 10 serez vous encore dans le coin ?oui avec plaisir un restau !as tu toujours notre mail ?touicats@sfr.fr
        bises à tous et bon courage si vous gravissez les presque 500 marches,ça vaut la photo.

        J'aime

  4. Mais que de péripéties !!!!! ça me rappelle le RER C pdt les grèves à Paris 🙂 ou le métro 12 ? En tout cas, je vois que Dorothée a mis tout ce temps libre à profit, elle t’a tricoté un magnifique bonnet, qui va très bien avec ton pagne orange hahahahaha

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s