Boloven est-ce bien la peine ?

boloven

Depuis Don Kohne, un bateau puis un bus (3h00 de route… trop facile) nous emmèneront vers Paksé, étape suivante de notre parcours Laotien. Paksé est presque une étape obligatoire du voyageur en Asie pour ses environs et surtout pour le plateau des Boloven.

Selon les « mythiques » et nombreux récits de voyageurs précédents, le plateau des Boloven est somptueux, rempli de cascades merveilleuses et de villages typiques et surtout ethniques. En effet, pour le voyageur au long cours ou le touriste lambda, il faut du typique, de l’ethnique (sinon t’es nul, t’as rien vu !) mais aussi et surtout, du technique (Aircon, électricité pour le Smartphone et Wifi si possible car l’ethnique c’est sympa, mais si on peut pas le montrer dans l’instant sur FB c’est naze !).

C’est donc avec tout ces propos glanés au fil des blogs et des rencontres advenues durant notre périple que nous avons décidé, nous aussi, de partir à « l’Aventure » sur ce tour qui nous fera appartenir à la confrérie des « on a fait le plateau des Boloven ». On ne va pas mégoter car il existe la « petite boucle » et la « GRANDE boucle ». C’est donc sur cette dernière que nous ferons 4 jours/3 nuits de scooter afin de parcourir ses 320 kilomètres, soit grosso modo, 80 kilomètres/jour.

Cette « Grande boucle » (pas comme les petits joueurs de la « petite boucle » !) va nous conduire de Paksé à Tad Lo pour notre première étape puis jusqu’à Sékong pour la deuxième. Ensuite, nous traverserons le fameux « trou noir » de la grande boucle, ce No man’s land de 15 kilomètres de piste où il est censé n’y avoir personne et où il ne faut surtout pas tomber en panne…

Là, je vois que tous les aventuriers de l’extrême tremblent d’admiration devant notre futur trip. Les Priscilla Telmon, les Patrice Franceschi, les Mike Horn, les Théodore Monod, les Bernard Ollivier sont bien conscients désormais, qu’ils vont devoir rendre les armes face à cet exploit insensé……

La troisième étape se terminera donc à Paksong et le retour sur Paksé est prévu le quatrième jour si nous survivons à toutes ces épreuves… !!!!!!!!

Pour cela, nous avons loué nos scooters chez le Belge le plus célèbre d’Asie et sa femme… « Miss Noy ». Celui-ci fait un briefing tous les soirs pour évoquer les endroits sympas à voir, les lieux fantastiques où dormir et les pièges nombreux à éviter.

« N’allez pas dormir là, se sont des mafieux et des touristes se sont faits virer à coup de machette »…… Wouaaaaa !!!!!

Bon… les plus perspicaces d’entre vous auront compris que nous avons été un peu déçus par ce trip que nous attendions avec impatience. Au risque de m’attirer les foudres des « défenseurs du plateau », je pense que le lieu est soit survendu, ou alors, il est de plus en plus dénaturé par les nombreux travaux et la déforestation qui se succèdent sur une grande partie du parcours. De plus, nous avons trouvé que la route est en grande partie monotone. Ce n’est bien sûr qu’un avis subjectif qui n’engage que nous et le sentiment de liberté que procure le scooter est bien entendu agréable.

Pour ne pas noircir complètement le « plateau », il est évident que plusieurs endroits nous ont ravis, Tad Lo et son ambiance, plusieurs cascades et par endroit, des paysages magnifiques.

Mais il faut dire aussi que nous n’avons peut-être pas été gâtés par la chance. Deux crevaisons en 4 jours, un orage « tropical » qui dure deux heures (et deux heures, coincés à 8 sous 2 mètres de taule ondulée, trempés jusqu’au os,c’est long!), puis roulés, mouillés et dans le froid avec la nuit qui tombe pendant 40 bornes c’est saoulant, surtout quand ça recommence le lendemain !

Pour info, j’ai donc aussi crevé sur ce fameux « trou noir de piste où personne ne peut vous secourir ! » (dixit notre belge !) et où vous êtes contraints de pousser la moto pendant des kilomètres…. Bon, j’avoue que cette seconde crevaison, surtout à cet endroit, m’a du coup quelque peu inquiété sur l’instant !!!!

Mais nous sommes en Asie et après quelques minutes de piste, j’ai trouvé un Lao qui a trouvé un Lao qui a trouvé un Lao réparateur de pneu et 1h00 plus tard, nous pouvions repartir (bon, le tarif en pleine piste est difficilement négociable mais reste peu cher selon nos critères européens !).

Sur la route:

Les cascades:

Première crevaison:

IMG_2746IMG_2749IMG_2752IMG_2755

Tad lo:

Fandee GH

Fandee GH

IMG_2785

Microsoft commence à trembler....

Microsoft commence à trembler….

La piste et la deuxième crevaison:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le célèbre café de M. Vieng:

IMG_2726IMG_2745IMG_2744IMG_2737

Après ces 4 jours, nous voilà revenus sur Paksé pour nous laver, nous récurer, nous reposer et poursuivre notre route qui sera aussi fonction de Pi Mai (le nouvel an laotien !).

14 réflexions sur “Boloven est-ce bien la peine ?

  1. Coucou les plantard,

    Je vous suis depuis le septembre de l’année dernière et franchement je vous envie.
    Vous vivez des moments en famille formidables. Continuez à nous faire voyager comme vous le faîtes et bravo à toi Boris pour ta prose très sympathique à lire.
    Deux questions me viennent à l’esprit par contre;
    1) Lorsque vous partez comme ça pendant 3, 4 jours, ou déposez vous vos sacs de voyage ?
    2) On ne voit presque jamais les enfants étudier… Faîtes vous réellement les professeurs pour vos enfants ? Arrivez-vous à trouver le temps ?

    Merci pour vos réponses.
    Et profitez à fond…
    Laurent Le Normand.

    J'aime

    • salut,

      sympa de nous suivre…..

      Concernant les sacs, nous les laissons dans ce cas dans la GH ou nous nous trouvons ou dans l’agence ou nous louons les scoot (ex. du plateau des Boloven!)!!!!

      Pour les enfants nous arrivons à faire une heure d’étude par jour, sauf les jours de transferts (bus/avion..). pour l’instant nous arrivons donc à trouver le temps, sachant que nous faisons cours généralement entre 9 et 10h…. (nous alternons Math/français avec les enfants)

      A+ et n’hésitez pas si vous avez des questions…..

      boris

      J'aime

  2. J’avais pour ma part zappé THE plateau des Boloven, alors votre article me fait un peu voyager avec vous dans cette partie du Laos que je ne connais pas ! Bravo pour vos photos et vos articles toujours très drôles. Profitez bien du Laos !

    J'aime

  3. Bonjour la famille! Merci pour cet article. Le sud laotien est une région que nous n’avons pas encore fait et justement on se demandait si après le Vietnam, on se dirigeait vers là ou plus au sud vers le Cambodge. Plusieurs touristes croisés sur la route ont bien aimé cette région, mais comme vous, certains n’ont pas trouvé la visite exaltante. Bonne continuité!

    J'aime

  4. Ha quel bel article !!! Mais j’ai plusieurs questions qui me brûlent les lèvres :
    1) ce serait pas le scooter de Dora l’exploratrice qu’on t ‘a refilé Boris ? il est un peu rose non ?
    2) bizarrement ce serait pas non plus tout le temps le tien qui crève ???? c’est bizarre… un peu trop chargé peut être ? bon moi je dis ça, je dis rien 🙂
    3) quel est donc ce pauvre animal mort pendu par les pattes en photo ????
    3) pour revenir au scooter, je pense que vous pouvez déjà économiser pour en payer un à Emma en rentrant hihihi 🙂
    4) HAHAHAHAHA des suricates !!!!!!! Nan mossieur ! je suis la spécialiste (d’ailleurs y a la famille Suricate qui passe ce soir sur Gulli pour tout ceux que ça intéresse) et c’est pas ça un suricate !
    Allez bises à vous 🙂
    Isa

    J'aime

    • 1-non c’est celui du « Stade Fancais »….non mais !
      2-je portais aussi EMMA et Noah ;…donc ! rien à voir
      3-Si tu svais regarger, j’ai dit que c’était un Porc-épic
      4- ben trouve nous le nom ?????

      bises

      J'aime

  5. moi j’aime bien vous voir souffrir un peu…nous, les pneus on les change en pneus été en ce moment, on fait le grand nettoyage de printemps, les cascades, on les trouve pas…y’a que le Nespresso qu’on obtient sans problème!!
    gros bisous du Lux, reposez-vous bien 🙂
    marie and Co

    J'aime

  6. Salut les Plantard,

    Petit coucou depuis Melbourne. Je vais sembler un peu jaloux sans doute, mais le simple fait de savoir que de temps en temps vous en bavez un peu (les photos de cascades sont presque insoutenables !) nous ferait presque un peu sourire nous autres parisiens qui peinons à voir la chaleur arriver ! En tout cas, Boris tu es bon pour écrire un guide à votre retour. Tu as les infos, le style & l’humour !

    J'aime

      • Tout de suite !! Non, ce coup ci c’est presque 10 jours… Comme ça vous pourrez dire que vos aventures sont même suivu depuis le pays des kangourous ! Grosses bises à vous 4 et continuez comme ça à nous faire rêver. Olivier

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s