Ca défouraille à Pi Maï !

PI2

Après notre excursion sur le plateau des Boloven, est venu le temps de s’organiser sur la suite de notre remontée du Laos. Dans un premier temps, nous devions faire un stop à Tha Khaek et faire une nouvelle boucle en moto mais nous avions un peu eu tendance à oublier Pi Maï.

Pi Maï, le nouvel an Lao, débutant officiellement le Mardi 14 mais dans les faits, quelques jours avant. Durant cette période arrosée dans tous les sens du terme, il est parfois difficile de trouver un hôtel, les transports sont plus… aléatoires et les routes hasardeuses (et là, nous en revenons au côté arrosé de la chose !).

Nous avons donc décidé de suivre les « Colau » quelques jours de plus et de remonter sur Vientiane directement pour y passer les fêtes « tranquillement » et travailler plus « longuement » les cours des enfants avant l’arrivée de notre ami et de sa fille prévue le 19 Avril.

Pour remonter de Paksé à Vientiane, nous avons donc pris le fameux « sleeping bus » qui part vers 20h00 et arrive sur les coups de 6h00 du mat. A toute fin de thérapie, je conseille grandement à tous les claustrophobes de prendre une fois ce bus dans leur vie. Deux étages, un minuscule escalier pour monter au niveau supérieur et un lit de 60 cm de large sur 160 cm de long (euh… perso, avec mes 178 cm j’fais quoi ?)… pour deux personnes (si c’est possible !) !!!!!

Bon, vous l’aurez compris, j’ai donc dormi (ah ben si, 1 ou 2h00 de sommeil, c’est dormir !) avec ma fille, et Dorot, avec Noah. Par contre, afin de rendre service aux laotiens et d’éviter toutes morts inutiles, je déconseille à quiconque pesant moins de 5T, de se mettre en travers de la route de ce bus vu le record de vitesse établi par ce chauffeur qui a sans nul doute oublié qu’une de ses pédales était consacrée au freinage…

Notre arrivée à la gare routière à 6h00 est conforme aux standards asiatiques, le conducteur de tuk tuk nous propose 120 000 Kips/famille (13€) pour nous emmener à notre GH, nous rigolons et lui proposons 40 000/famille. Il rigole à son tour et part plus loin, nous attendons, il revient et nous propose 70 000, nous lui disons 50 000 et le deal est fait !!!!!!

Nous passons donc ces 4/5 jours entre école aux enfants dans notre refuge et sorties dans ce joyeux capharnaüm qu’est Vientiane le temps de Pi Maï. Au cours de cette fête, tout le monde, de 5 à 77 ans (selon l’expression consacrée), s’équipe de pistolets à eau, de piscines gonflables installées dans les rues, dans les Pick-up, de tuyaux d’arrosage, de seaux et autres récipients en tout genre et tout le monde s’arrose dans une atmosphère bon enfant (bon, vu la quantité de Beer Lao absorbée, j’imagine que les soirées sont par contre compliquées pour certains !).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_2966IMG_2963

IMG_2921

Bien évidemment, les Colau et Plantard se sont équipés afin de dignement porter les couleurs françaises mais force est de constater que nous avons été laminés par plus coriaces et plus forts que nous et que le village gaulois que nous représentons à huit, a « Veni, Vidi mais pas Vici ». Nous avons donc tous fini complètement trempé par les seaux d’eau reçus durant toutes ces journées de fiesta !!!!!

Et comme je suis conscient de mon échec face aux sbires lao dans cette lutte sans merci, et de mon inconscience au moment où j’ai entraîné mes enfants dans une attaque suicidaire, je fais mon mea culpa et mets cette courte vidéo !!!!!

Pi Mai from leguideduplantard..en Asie on Vimeo.

Nous nous sommes donc repliés dans notre GH et accélérons les cours afin d’être tranquilles à partir du 19 et l’arrivée des « Boyer ».

Les « Colau » nous ont quittés pour partir sur Vang Vieng ce matin, après un mois passé ensemble. Un mois de rire, de complicité, de joie et aussi de quelques galères !!!!! Nous leur souhaitons bonne route avant de les revoir sur Bali, en Juin, où sur Nantes un peu plus tard………

4 réflexions sur “Ca défouraille à Pi Maï !

  1. bonjour les enfants,je suis toujours là,à guetter les nouvelles aventures des Plantard en Asie.Il vous en arrive des péripéties!…Parfois à te lire Boris,j’ai quelques émotions.Prendre les transports locaux,une prise de risques non?Il suffit de croiser les doigts et <Inch Allah…Vous allez avoir de nouveaux compagnons de voyage et partager l'aventure avec Jérôme et Jeanne,alors bonne route la joyeuse troupe.Je pense très fort à vous.Mille bacci.Maman-Mamie.

    J'aime

    • Bonjour mamie,
      Tes petits messages nous font toujours autant plaisir !!! Virginie nous a appris pour le code de papi, c’est super ! Nous sommes vraiment contents pour lui et pour toi aussi du coup…. tu vas pouvoir souffler un peu.
      Nous sommes effectivement avec Jérôme et Jeanne dans la ville de Luong Prabang. Le temps n’est pas exceptionnel, il fait chaud, lourd et couvert mais cela n’empêche pas notre Boris de nous organiser visites & activités.
      Tout se passe toujours pour le mieux, les enfants sont toujours autant dans leur élément en voyage.
      Enormes bisous
      Dorothée, Boris, Emma et Nono

      J'aime

  2. Excuse moi Boris , mais la ca va pas !!!!!
    Tu as dis un ami et sa fille , tu voulais dire un ami et ta filleul et extraordinaire !!!
    Je te pardonne !
    Gros bisous à tous les 4
    Ps : On est à J-1 du départ !!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s